Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 15:51

Reprise du blog après un longue interruption du à ...une rechute du chikungunya (eh oui, j'ai également cette vacherie douloureuse...), je lisais tranquillement mon exemplaire du journal "Le Point" du 19 février 2015 hier quand je tombe sur cette affirmation de M. Mozaffari: " Le Danemark est un pays sans passé colonial, qui ne savait donc rien de la culture musulmane avant d'ouvrir ses frontières aux Turcs, aux Palestiniens, aux Irakiens, soit en tant que travailleurs immigrés, soit au titre de réfugiés politiques".

La première partie de cette affirmation pose quelques problèmes. M. Mozaffari a probablement oublié que oui le Danemark avait un passé colonial et que si il n'était pas présent dans le Moyen-Orient ou en Turquie, le Danemark fut bel et bien une puissance coloniale en Amérique, en Asie, en Afrique ( ex Côte-d'Or danoise est actuellement inclus dans le Ghana) et en Europe (le cas le plus connu est l'Islande qui a obtenu son indépendance durant le XXème siècle ).

L'histoire coloniale du Danemark débute en Amérique avec la prise de possession du Groenland en 1721(autonome depuis 1979) puis des îles des Petites Antilles connues sous le nom de : Saint-Thomas, Sainte-Croix et Saint-John. Elles forment depuis 1917: les Iles Vierges américaines suite à leur cession aux Etats-Unis d'Amérique.

La prise de possession du Danemark débute par l'annexion de Saint-Thomas en 1670, Saint John en 1718 et enfin Sainte-Croix rachetée aux Français. Cette dernière a été brièvement possession de l'Ordre de Malte entre 1650/1651. Comme toutes les Petites Antilles, les Iles Vierges danoises ont été marqué par le plus long crime commis contre l'humanité: l'esclavage, qui a duré près de quatre siècles pour sa version transatlantique.

En 1833, la Grande-Bretagne abolit l'esclavage dans ses colonies y compris la portion des Iles Vierges sous sa domination, La question de l'abolition doit alors se poser pour les îles voisines sous administration danoise. Le gouverneur-général des colonies danoises, Peter von Scholten est partisan d'une abolition graduelle, tout comme le gouvernement danois qui décide d'instaurer cette forme d'abolition, dans les îles Vierges danoises, en 1847. La période de transition durera 12 ans.

Cependant, une révolte d'esclaves éclate à St Croix en juillet 1848. Les esclaves parviennent à s'emparer de la ville de Frederiksted, la seconde ville la plus importante de l'île. Cette situation à St Croix va conduire le gouverneur-général à abolir l'esclavage sans phase de transition le 3 juillet 1848 pour les trois îles, outre passant les pouvoirs de sa charge.

Saint-Thomas est connue comme une terre de pirates. Le plus connu d'entre eux fut sans doute Edward Teach , Blackbeard: Barbe-Noire! Personnage devenu légendaire, la figure de Barbe-Noire est souvent représenté avec des mèches de canon allumés dans son abondante barbe lors de ses attaques. Son bateau, le Queen Ann's Revenge a été mis à jour en 1995 au large de la Caroline du Nord.

Cher Mehdi Mozaffari, le Danemark a un passé colonial

Cette association Saint-Thomas/ pirates est évoqué dans un chant de marins de Guadeloupe. C'est une chanson régulièrement entonnée à Saint-François et à la Désirade, lors des fêtes du 15-Août: A bord le navire étant sur le pont.

"...En arrivant à la Saint-Thomas

Nous sommes mouillés à dix heures du soir

Il vient une lanche pour nous débarquer

Allons vite et prompt tout le monde dépêchez

Au bout d'une heure la douane est venue

Nous étions arrêtés comme des vraiment pirates..."

 

Les Danois ont également eu une colonie en Inde dont la ville de Tranquebar, dans l'actuel Tamil Nadu en Inde du Sud. J'ai découvert cette enclave danoise à l'occasion d'un artilce paru dans la Gazette de la Guadeloupe au 18ème siècle. Je vous laisse redécouvrir ce texte en suivant le lien:

Voici quelques éléments sur le passé colonial danois qui manquait M. Mozaffari.

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Alamkan - dans Février 2015
commenter cet article

commentaires