Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 05:23

C’est à l’occasion d’une permission que j’ai appris la terrible nouvelle de l’AVC qui a conduit Patrick Forbin à être hospitaliser lundi dernier. Je profite de ma sortie de l’hôpital (je vous rassure, je subis des examens tous les 6 mois pour contrôler l’avancée de ma maladie et pour l’instant ça va pas trop mal) pour évoquer Patrick Forbin qui est une figure de la voile de la Guadeloupe.

Patrick Forbin, fondateur du chantier naval Forbin et amateur de voile traditionnelle, se bat pour sa vie au CHU de Pointe-à-Pitre. Il est temps de consacré quelques mots à la tradition de construction navale en Guadeloupe.

Comme beaucoup de Guadeloupéens, mon premier souvenir liés aux Forbin emprunte les rythmes de « Oh hé oh hé oh hé Angélina joli bateau, Angélina joli bateau, bel bato-là qui en la rad’-là Angélina remporté la victoire ». Je ne suis pas d’accord avec la version d’Angélina chanson politique dédiée à Victor Schœlcher présentée par Wikipédia. Pour moi, Angélina c’est une chanson du carnaval hommage au bateau Angélina construit par le père de Patrick Forbin et qui s’est illustré dans les régates organisées localement.

Notre tradition maritime ne se limite pas à la saintoise de pêche ou le modèle adapté au sport. Au début du 19ème siècle, les constructeurs navals étaient capables de reproduire à l’identique une goélette…mais cette tradition a disparu, reste celle liée aux petits canots ou boats.

Les petites embarcations de pêche ou de navigation au bornage ont été utilisée dès la période préhispanique par les Amérindiens dans toute la Caraïbe insulaire. En Guadeloupe, la pirogue sera également adoptée par les Européens puis des canots hybridant les origines des populations présentes en Guadeloupe. A la fin du 19ème siècle, les canots à membrures voisinaient avec les canots dits à semelle. On disait littéralement : « canot monté sur semelle ».

Dans les années 1940, vous pouviez voir des gommiers, des boats, des canots franc-bord. Certains pouvaient être exceptionnellement pontés. Le gommier disposait d’un grand mat à voile livarde et d’un foc, d’un mat et une voile de tape-cul. Le boat avait un gréement à voile latine avec foc. Tous avaient des avirons à bord. C’est à la pratique sportive que le canot dit saintois doit d’avoir été conserver.

Alors que les régates du prochain tour de la Guadeloupe en voile traditionnelle se rapprochent, rappelons-nous de la richesse de notre histoire de construction navale dans laquelle la famille Forbin et bien d’autres ont leur place. Fos pou Patrick Forbin.

Mise à jour: Patrick Forbin est décédé le 23 juin 2015. Fos et courage à la famille Forbin

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Alamkan - dans Juin 2015
commenter cet article

commentaires