Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 11:12

Bonne année 2017. Je suis à Paris pour quelques jours durant cette petite vague de froid qui me fait regretter chaque jour mes tropiques. A Paris,ce matin -8° brrrr.  Bientôt, je serai à la maison. Donc après ce long silence pour raison de santé. Je vais mieux bien que glacée et donc je reprends mon activité de vulgarisation de l’histoire maritime des Antilles.

C’est le 13 février 1805, que le brik américain la Favorite quitta le port de Boston, dans le Massachussetts, chargé de 130 tonnes de glace pour Saint-Pierre en Martinique qu’il aborde le 5 mars 1805.

C’est une grande première que cette arrivée d’une cargaison de glace en Martinique qui va permettre le développement de ce commerce particulier en accordant par arrêté du 5 nivôse an XIV (26 décembre 1805) un privilège de 10 ans pour la vente de glace à messieurs W. Tudor et J. Savage dans la colonie.

Si l’on signale bien la construction d’une glacière à Saint-Pierre à partir des années 1819, je ne connais pas son emplacement. Il n’y a pas de glacière concervée au titre des monuments historiques en Martinique. En revanche, en Guadeloupe, la glacière de Basse-Terre (Guadeloupe) qui a été inscrite et conservée.

A partir de ces glacières implantées dans les villes portuaires, les plus riches ont pu refroidir leurs boissons et les aliments. En 1880, la première fabrique de glace artificielle s’implante à Pointe-à-Pitre (voir Saint-Pierre du Matouba, à l’origine de la commune de Saint-Claude, Gérard Lafleur, Edition Karthala2014). L’accès à la glace se démocratisera progressivement dans l’ensemble des communes de la Guadeloupe.

Dans les années soixante, mon papa achetait de la glace à Cofrigo aux Abymes dans une « goélette » Renault pour vendre de la glace et des boissons gazeuses à Petit-Canal et à Port-Louis durant les petites vacances scolaires et les week-ends.

Cette nouvelle façon de conserver la nourriture conduira également à l’importation des premiers réfrigérateurs, mais aussi à la naissance de deux incontournables des bonnes sorties de plage : le sorbet au coco et le sinobol (glace râpée au rabot surmontée de sirops de grenadine, de menthe ou d’orgeat). Voilà tout a commencé par des pains de glace venus du Massachussetts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Alamkan
commenter cet article

commentaires