Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Chroniques de Terre de Bas: Pointe Miquelon et Anse à Dos

Cela faisait près de vingt ans que je n’étais pas revenue à Terre de Bas. La plus grande île de l’archipel des Saintes, au sud de la Guadeloupe (que beaucoup nomme Basse-Terre… ben oui, vérifiez bien le texte de Christophe Colomb…) est la moins visitée des îles principales des Saintes. Après un réveil très matinal, direction Trois-Rivières, en famille pour prendre la navette maritime.

Terre de Bas est une île calme et boisée où vous pourrez échapper sans trop de difficultés à la cacophonie des moteurs des scooters pris en main par une foule de chauffeurs débutants qui se lancent à l’assaut des routes de Terre de Haut. Bon c’est vrai qu’enfant je marchais quand j’allais à Terre de Haut et que cela avait un autre charme. Mais voilà, plus question de me promener à pieds, j’ai plus la santé pour. Donc découverte de Terre de Bas en mini-van.

Et je vais ici tenter de répondre à une interrogation de mon chauffeur sur l’origine étymologique de l’appellation géographique : Anse à Dos. Oui mais voilà la plage de l’Anse à Dos est limitée au sud par une pointe dite « Pointe Miquelon »

Chroniques de Terre de Bas: Pointe Miquelon et Anse à Dos

Il nous a conduits à une petite plage pour y découvrir la Pointe Miquelon. Oui, pour ceux qui ont raté les épisodes précédents, je fais une sorte de fixation sur Miquelon. Rappelons que je fais des recherches sur la Grande Pêche et particulièrement sur la pêche à la morue dans l’Atlantique et son lien avec les Antilles françaises. Miquelon est une île de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon dans l’Atlantique Nord. Elle est d’origine volcanique comme Terre de Bas. Cependant, sur les cartes géographiques anciennes de Terre de Bas, je ne trouve pas la trace d’une pointe Miquelon.

C’est ma première énigme. Car Miquelon, ce n’est pas un toponyme très courant. Son origine étymologique (oui je sais aujourd’hui je fais dans les mots savants… mouahaha) serait une forme moderne d’un mot basque. Si l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon a un peuplement basque avéré d’où peut bien venir le toponyme Pointe Miquelon de Terre de Bas ? Les archipels de Saint-Pierre et Miquelon et des Saintes ont en commun d’être terre de pêcheurs. Pour les saintois, pas question de pêche à la morue mais bien sûr de pêche aux espèces tropicales de poissons bien qu’on y mange toujours de la morue comme dans tout l’archipel de la Guadeloupe, parce que c’est un des ingrédients traditionnels de nos îles. Alors comment expliquer l’apparition au cours du 20 ème siècle d’une Pointe Miquelon ?

Miquelon pour les pêcheurs de Martinique ou de Guadeloupe est un territoire de pêche un peu mystérieux. On part faire la pêche à Miquelon, c’est-à-dire qu’on part faire la pêche loin des côtes, jusqu’à 60 miles nautiques, pécher les poissons pélagiques. Pêcher à Miquelon, c’est perdre de vue les points de repères les plus hauts : les amers. Je ne sais pas le nom des amers de Terre de Bas. Je n’ai pas encore pu parler avec les vieux pêcheurs de l’île. Une carte de 1818 indique que l’Anse à dos est délimitée au nord par la Pointe à chaux et au sud par la pointe Fromager ou du corps de garde. Ce serait là la dénomination la plus ancienne de la future pointe Miquelon. De plus il semble bien qu’au sommet de cette pointe on devrait trouver les vestiges de l’ancien corps de garde participant au réseau de défense de l’île en cas d’attaque. En tout cas, ce n’est pas la seule énigme à la qu’elle je me suis confrontée.

Le chauffeur de notre mini-van, se posait des questions sur l’origine de l’Anse à dos. Il se demandait si il y avait eu une famille portant ce nom dans l’île. J’ai immédiatement pensé à la famille Do Ruart devenu depuis plus simplement la famille Ruart/ Ruard native de Bretagne. Cependant, la consultation des cartes anciennes montre qu’il y a existé une Anse à d’eau puis orthographiée Anse à dos. Simple erreur de transcription ? Il faut convenir qu’un document ancien n’est pas forcément exempt de fautes. J’ai eu des documents sur la gardeloupe à la place de la Guadeloupe. En tout cas de nombreux sites topographiques ont conservé leur nom depuis le 18ème siècle comme (ma carte de référence date de 1765): La pointe du gouvernail, l’anse Pajot, le Pâté, la Pointe-Noire, la Grande Anse et les Petites Anses.

Une mention géographique particulière apparaît sur une carte établie en 1803 et montre une anse Fideling à la place de Grande Baie avec plusieurs bâtiments organisés en deux rangées parallèles qui évoque, pour moi, la disposition des vestiges des bâtiments de l’ancienne poterie de Terre de Bas : la poterie Fidelin. A partir de 1818, l’anse Fideling disparaît pour faire de nouveau place à la dénomination « Grande Baie » qu’elle conserve actuellement. Anse Fideling ou anse Fidelin ? Le g supplémentaire serait-il dû à l’accent des gens du cru ? En tout cas notre prochaine chronique évoquera, le chantier de réhabilitation de la poterie Fidelin.

Visite guidée et animation diverses à la Poterie Fidelin vendredi 29 juillet 2016. Fête de Grand’anse, Terre de Bas 29/30 et 31 juillet, fête de Petites Anses le 5/6 et 7 août 2016

Chroniques de Terre de Bas: Pointe Miquelon et Anse à Dos

Partager cette page

Repost 0
Published by Myriam Alamkan - dans Juillet 2016