Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 21:42

Bonjour, notre association, Trésors du Patrimoine, est partenaire du Conseil Guadeloupéen pour les Langues Indiennes qui nous a envoyé cette aimable invitation. Et en plus c'est entièrement gratuit! 

Soirée Culturelle du CGPLI 23 juin 2017, Le Moule (Guadeloupe)
Repost 0
Published by Myriam Alamkan - dans Juin 2017
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 13:38

Aujourd'hui c'est la journée mondiale des océans. Je décide donc de faire une petite pause dans mon marathon de rédaction qui m'occupe depuis près d'un mois. La journée mondiale cette année a pour thème "Nos océans, notre avenir".

Et pour préparer l'avenir, rien de mieux que de savoir ce qui c'est passé. C'est une des raisons a a conduit l'association Océanides a réalisé une grande synthèse sur l'histoire maritime qu'elle a présenté au Sénat, sous le patronage de Mme la sénatrice-maire de Saint-Pierre, Mme Karine Claireaux, le 30 mars 2017

Mme la sénatrice-maire de Saint-Pierre, Karine Claireaux

Mme la sénatrice-maire de Saint-Pierre, Karine Claireaux

"La Mer dans l'histoire, une vision d'avenir?" Cet important travail a regroupé 260 chercheurs de 40 pays différents pour "évaluer l'impact du fait maritime dans l'Histoire de l'humanité, de la préhistoire jusqu'à aujourd'hui".

La zone économique exclusive de la France est la deuxième au monde par sa superficie 10,2 millions de kmdont 97% est située en outre mer. Si la mairie de Saint-Pierre de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon  a décidé de soutenir le projet Océanides, je ne sais pas l'implication des autres collectivités d'outre-mer dans le projet.

J'ai assisté à la présentation des quatre ouvrages, je n'y ai pas participé. Donc j'ai fait ce que fait tout bon lecteur, je file pour lire la table des matières pour voir si des articles concernent spécifiquement les Outre-Mer. Rapidement, donc des choses ont pu m'échappé, d'autan que je ne pas encore lu l'ensemble des articles.

Je n'ai remarqué qu'une unique contribution de Benoît Bréard de feue l'Université des Antilles et de la Guyane sur "une approche maritime et archipélique de l'occupation amérindienne des Antilles." Alors que l'outre-mer français dispose d'une université à La Réunion, en Polynésie française et même en Nouvelle Calédonie. Bien sur il y a des communications sur la traite négrière,sur le sucre ou sur la Caraïbe Maya mais il y aurai eu plus de contributions si nous nous décidions à étudier notre espace maritime dans tous ses aspects et à faire connaître nos travaux.

Car au delà des ouvrages se dessine déjà de grandes orientations politiques via la politique de l'Union Européenne et sa directive du 23 juillet 2014 établissant un cadre pour la planification de l'espace maritime qui a été transcrit en droit français le 3 mai 2017. Si les représentants de 97% ne prennent pas la parole, nous risquons de subir des politiques éloignées de nos réalités locales.

Un aspect du discours de Christian Buchet, directeur scientifique d'Océanides m'a particulièrement interrogé: celui de l'ouverture des routes maritimes polaires à cause du réchauffement climatique. Au delà de son discours je pense que si les routes polaires s'ouvrent de façon durable au commerce maritime, c'est une grande partie du commerce qui sera réorientée et en bout de course il y aura des conséquences sur la zone centre américaine et sur le commerce via le Canal de Panama. Et pour la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane une possibilité de diminution du trafic portuaire et un rencherrissement du fret maritime. Voilà comment l'histoire maritime participe aux politiques de demain. 

A la table, en blanc, Mme Anne-Marie Idrac, présidente d'Océanides, au pupitre Christian Buchet

A la table, en blanc, Mme Anne-Marie Idrac, présidente d'Océanides, au pupitre Christian Buchet

Repost 0
Published by Myriam Alamkan - dans Juin 2017
commenter cet article