Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Myriam Alamkan

Histoire maritime et patrimoine de la Caraïbe.

Mariage de Allexis Hyppolite, capitaine de corsaire, noir, 21 ventose an VIII (12 mars 1800). Basse-Terre, Guadeloupe

L’état-civil de la Guadeloupe éclaire de façon unique la vie à terre de nombreux marins durant la Révolution française et le Premier Empire. Cependant, rare sont les actes qui portent à la fois la mention de la couleur, la fonction et le nom du corsaire sur lequel navigue le marin. Or dans le cas du mariage d’Allexis Hyppolite c’est le cas.

Mariage de Allexis Hyppolite, capitaine de corsaire, noir, 21 ventose an VIII (12 mars 1800). Basse-Terre, Guadeloupe

Le capitaine Allexis Hyppolite est un homme noir, libre grâce à la première abolition de l’esclavage du 16 Prairial an II. Il contracte le mariage avec Victoire, une femme noire, libre, également.  Tous les deux sont nés aux Saintes, mais l’acte ne précise pas sur laquelle des îles qui composent l’archipel. Natif des Saintes, Allexis Hyppolite, âgé de 25 ans, est le fils naturel d’Hyppolite et de Désirée. Je pense que ses parents étaient probablement esclaves au moment de sa naissance, car les actes paroissiaux incluaient les gens de couleurs libres et que je n’ai pas trouvé son acte de naissance ni à Terre-de-Haut, ni à Terre-de-Bas. C’est le même cas pour son épouse Victoire, âgée de vingt et un ans. Elle est la fille naturelle d’André et de Julie. Cette impression est renforcée par le fait que les pères et mères des mariés ne dispose pas de nom de famille. La taille réduite de ces îles ont-ils favorisé le fait que les deux époux sachent le nom de leurs parents ? En tout cas aucune d’entre eux n’assistent à la noce, et rien n’indique s’ils étaient encore vivants à cette époque.

Quatre témoins « et amis des contractants » sont présents : Gaspard Court, tailleur de 25 ans, Nicolas Déhers marin de 48 ans, Abram Bédé, marin de 25 ans et Jean-Baptiste Maudet âgé de 50 ans. Tous demeurant à Basse-Terre au moment de la noce. Cependant, nous pouvons supposer que les mariés ont conservés quelques liens avec les Saintes car les familles Déhers et Bédé y ont des liens familiaux.

Ni les mariés, ni Nicolas Déhers ou Abram Bédé n’ont pu signer le registre ne sachant pas écrire leurs noms. C’est donc encore plus remarquable qu’Allexis Hyppolite soit devenu capitaine de corsaire et capable de diriger les manœuvres. Cette même année 1800, se marie également un autre capitaine de corsaire, Antoine Fuët mais à son mariage il ne se présente pas comme capitaine de corsaire ou encore comme marin. Il est alors noté comme négociant lors de son mariage le treize prairial an VIII à Basse-Terre.

Allexis Hyppolite et Victoire profitent de leur mariage pour légitimer leur fille de six ans, Félicité. Cette année 1800 verra également le succès du capitaine Hyppolite comme capitaine de corsaire. L’équipage du Sans-Jupe va s’emparer le 2 mai de la frégate états-unienne Polly de 102 tonneaux. Et la prise conduite à Basse-Terre sera jugée de bonne prise le 7 mai[i]. Voici en quelques lignes, les éléments que j’ai rassemblé sur Allexis Hyppolite capitaine de corsaire, saintois, père de famille, et noir complétant ainsi l’histoire des marins de l’archipel des Saintes qui est encore moins connus que celui de la Guadeloupe.

 

[i] « The French Assault on American shipping, 1793-1813. “Greg H. Williams. Mc Farland 2009. Page 291.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article