Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 17:45

Je suis contente d’avoir pu rencontrer quelques lecteurs et beaucoup de passionnés au Salon du Livre de Paris. J’y ai même vu une copine historienne que j'ai rencontré pour la première fois dans le même salon, il y a des années : Sabine Andrivon-Milton (à gauche sur la photo), Martiniquaise, spécialiste de l’histoire militaire et également éditeur. Cette année elle exposait sur le stand commun du Ministre de l’Outre-Mer. Elle a dû faire un voyage éclair pour rejoindre la Martinique où dès mardi 28 avril, elle assurait ses cours !

Souvenirs du Salon du Livre de Paris 2017

Notre photographe d’un jour n’était autre qu’Alex J. Uri, journaliste mais aussi auteur qui m’a par ailleurs dédicacer un ouvrage "Alexander et Teresa", paru aux éditions Nestor en 2013. Il m’a lancé un grand défi : lire son roman. Défi parce que moi, il faut qu’un livre  parle de bateaux ou de meurtres horribles pour m’intéresser…et là c’est une histoire d’amour !

Souvenirs du Salon du Livre de Paris 2017

Donc vu que la Guyane fait l’actualité voici : "Le Territoire de l’Inini 1930-1969", édition Ibis Rouge 2016. C’était une colonie « d’administration directe créée en 1930, maintenue en dérogation au  principe d’assimilation et normalisée en 1969. » Pour ceux qui ne le savent pas la Guyane est officiellement département  d’Outre-Mer depuis 1946, cependant le département va coexister  avec le Territoire de Inini du nom d’une rivière qui en 1901 a été le lieu du « dernier rush aurifère de Guyane. »

Vous connaissez déjà mes liens avec Saint-Pierre et Miquelon, voici : « Deux siècles d’histoire à saint-Pierre et Miquelon, 1816-2016, Bicentenaire de la rétrocession de l’archipel à la France » paru en 2016. Je l’ai offert à ma sœur à qui je parle souvent de ma découverte de l’archipel et de la morue qui fait un trait d’union de part et d’autre de l’Atlantique.

Souvenirs du Salon du Livre de Paris 2017

Quittons un temps l’océan Atlantique pour l’immense Pacifique avec deux livres. « La grande pirogue sans balancier »  ‘Ura-Editions Tahiti, 2016, est une traduction annoté par Luc Duflos du journal de maître de manœuvre du Dolphin George Robertson. En 1767, le capitaine anglais Wallis allait être le premier Européen à Tahiti. Le second « Tupaia le pilote polynésien du capitaine Cook » est consacré à Tupaia, Tahitien, diplomate et navigateur qui a été emmené en Angleterre par le capitaine Cook.  Je n’ai rien acheté venant de Nouvelle-Calédonie ou de l’Océan Indien cette année, j’avais fait le plein il y a deux ans

Souvenirs du Salon du Livre de Paris 2017

Et on va compléter nos voyages avec Eliane Sempaire « La dissidence an tan Sorin » Editions Jasor que j’ai prêté il y a des années et qui n’a jamais retrouver sa place dans ma bibliothèque et  de « Basse-Terre, patrimoine d’une ville antillaise » Editions Jasor qui finira comme cadeau à une amie qui le cherchait depuis longtemps.

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Alamkan - dans Mars 2017
commenter cet article

commentaires

Angelilie 06/04/2017 18:16

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

Myriam Alamkan 06/04/2017 18:23

C'est gentil merci, je vais allez faire un tour et découvrir votre blog à l'occasion